Actualités Vetcimes

La boule de poils chez le chat

La toilette du chat

Le chat a l’habitude de  se lécher fréquemment au cours de la journée. Cela lui permet de faire sa toilette, d’éliminer les poils morts, et aussi, en humidifiant son pelage, de réguler sa température corporelle. Dans certains cas, le chat exprime son stress en se léchant trop fréquemment.

Chat qui se lèche
Le léchage pluriquotidien du chat est responsable de la formation de boules de poils

La langue du chat

La nature de la langue du chat, avec ses papilles cornées, ressemble fortement à un peigne, ce qui fait que les poils

Gros plan de langue de chat
Gros plan de langue de chat

ont tendance à s’accrocher à elle et finissent par être avalés. Une fois dans le tube digestif, les poils ne pouvant pas être digérés se mêlent au bol alimentaire et sont évacués dans les selles.

Lorsque le chat avale une trop grande quantité de poils, ces derniers peuvent former une boule de poils ce qui peut entraîner des complications.

« Mon chat vomit souvent” : et si c’était dû aux boules de poils ?

Les boules de poils peuvent provoquer un réflexe de régurgitation : le chat vomit une boule de poils mélangée avec des aliments. Désagréable,  mais dans ce cas le vomissement a permis d’éviter à la boule de poils de transiter dans l’intestin.

Boule de poils
Boule de poils régurgitée

Lorsque la boule de poils ne peut être régurgitée et qu’elle est trop grosse pour être évacuée, elle risque de provoquer une occlusion intestinale. Dans les cas les plus graves, l’occlusion est totale.

Dans ce cas, la boule de poils bloque complètement les aliments à l’intérieur du tube digestif. Le chat vomit de façon systématique à chaque fois qu’il essaie de s’alimenter ou de s’hydrater. L’occlusion intestinale est un cas grave pouvant mener au décès du chat.

Occclusion intestinale
Système digestif du chat avec occlusion intestinale

Il est impératif de consulter un vétérinaire dès que cette pathologie est soupçonnée.


Limiter l’apparition de boules de poils chez le chat

Le brossage

Il est possible d’éviter que son chat n’avale beaucoup trop de poils lorsqu’il se lèche. Pour cela nous vous conseillons de le brosser de façon régulière, notamment s’il a des poils longs.

Brossage d'un chat à poils longs
Brosser régulièrement son chat. Image : Anurak Ponapatimet/ 123RF/banque d’images

Le traitement antiparasitaire

Il est important de traiter régulièrement son chat contre les puces et les tiques. Ces dernières, outre le fait qu’elles peuvent  transmettre des maladies, causent des démangeaisons, poussant le chat à se lécher et à se gratter beaucoup plus fréquemment.

Puce
Traiter contre les puces peut être un facteur limitant la formation de boules de poils

Les aliments spécifiques

En temps normal, les poils que le chat avale sont naturellement éliminés avec les selles, mais il faut savoir que certains aliments peuvent aider et faciliter ce processus. On trouve sur le marché des aliments pour chats conçus à cet effet. Riches en fibres végétales, ils permettent de stimuler le transit intestinal. Ce type d’alimentation est très efficace pour éliminer un plus grand nombre de poils de façon naturelle durant le transit intestinal.

Un enfant donne à manger à son chat
Des croquettes spécifiques existent :demandez conseil à votre clinique. Image : Yuliia Sonsedska/123RF/banque d’images

Soigner un chat qui souffre à cause des boules de poils

Lorsque le chat souffre à cause d’une boule de poils dans son système digestif, cela se traduit par une détérioration de son état de santé général, il est fortement recommandé de l’emmener en consultation chez le vétérinaire, ce dernier pourra lui prescrire un traitement adapté pour le soulager.

En cas d’occlusion intestinale totale, qui sera confirmée par palpation et radiographie, un traitement chirurgical pourra être nécessaire.

Conclusion

En général, les boules de poils ne représentent pas un danger pour la santé du chat, néanmoins, dans certains cas, elles peuvent causer des complications qui peuvent mener à une occlusion intestinale, causant ainsi un blocage total du transit.


C’est un cas grave qui peut mener au décès du chat s’il n’est pas opéré dans les temps.


Copyright Vetaction Conseil. Toute reproduction interdite sans autorisation

29 octobre 2020